Blogue

Circuit d'arts visuels

Circuit d’arts visuels: des haltes qui apaisent

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Nous vous proposons un circuit d’arts visuels dans la région de Montréal, pour les grands et les petits. Des lieux où l’art est apaisant et réconfortant, ce qui reste un excellent remède contre les jours tristes.

La Petite Boîte à Chagall, au MBAM

Apaisante, la nouvelle exposition du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) Chagall: couleur et musique est un événement d’art visuel. Tout y a été pensé avec soin et élégance. Voilà un endroit de choix pour relaxer, s’inspirer, souffler un peu. Et surtout, on peut, on doit y amener les enfants! Car Chagall a toujours gardé son âme d’enfant et parce que le MBAM a créé une galerie-atelier, la Petite Boîte à Chagall, où les plus petits peuvent jouer avec toutes sortes d’objets reliés à l’exposition et aux arts. Statuettes, casse-tête, figurines sur table lumineuse, écrans tactiles, bandes dessinées, rien ne manque pour que parents et enfants s’évadent dans l’univers merveilleux de Marc Chagall.

Chagall: couleur et musique, au MBAM (1380, rue Sherbrooke Ouest), jusqu’au 11 juin.

Nocturnes, au MAC 

Les Nocturnes du Musée d’art contemporain (MAC), voilà une autre bonne occasion de décompresser et de passer du bon temps avec la musique de plusieurs DJ. Le prochain événement du MAC aura lieu le 24 février. Les performances de DJ (notamment DJ A-Rock et DJ Shaydakiss) sont programmées de 17h à 2h, avec service de bar, bouchées offertes par le nouveau restaurant du MAC et ateliers de création sur des thèmes inspirés des expositions de Teresa Margolles et d’Emanuel Licha. Des visites commentées de ces expositions seront organisées. «Le choix des artistes a été fait dans l’optique d’offrir des prestations légères et joviales afin de se changer les idées», dit Steven Ross, responsable des relations publiques au MAC.

Nocturnes du Mac, le 24 février au Musée d’art contemporain de Montréal, de 17h à 2h, au 185, rue Sainte-Catherine Ouest.

 

Estela López Solis, à NDG

Susurrantes, tel est le titre de l’exposition extrêmement réconfortante présentée actuellement au Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce par l’artiste québécoise d’origine mexicaine Estela López Solis. Et pour cause! Voici une artiste qui s’approprie les «pensées noires» des autres pour les broder sur des taies d’oreiller. Elle tisse des liens avec des créations qui témoignent du besoin de ralentir notre rythme de vie pour observer autour de nous avec un regard neuf… qui fera fuir les pensées noires. L’artiste fera une performance de broderie au centre culturel, les 16 février et 2 mars, de 10h30 à 17h30.

Susurrantes, d’Estela López Solis, au Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce (6400, avenue de Monkland, Montréal). 

 

Visionnaires, au McCord

En février

Se réconforter en s’inspirant d’artistes qui ont réussi dans leur domaine. C’est ce que propose le musée McCord avec ses conférences Visionnaires, présentées dans le cadre de l’exposition Notman, photographe visionnaire. En février, deux conférences sont particulièrement intéressantes. D’abord, celle de Sakchin Bessette, cofondateur de Moment Factory, dont la quête est de «rechercher le merveilleux, inspirer l’émotion et rassembler les gens sur la place publique». Elle aura lieu le 21 février, à 18h, à la Maison Notman (51, rue Sherbrooke Ouest). Une semaine plus tard, Monique Savoie, avant-gardiste présidente-fondatrice de la Société des arts technologiques devenue directrice associée de la Gaîté lyrique, à Paris, parlera de ses réalisations dans les arts numériques,

au musée McCord (690, rue Sherbrooke Ouest), le 28 février, à 18h.

 

Marie-Claire Blais, chez René Blouin

Jusqu’au 18 mars

Marie-Claire Blais a une formation en architecture. Ayant travaillé sur des projets d’éclairage urbain, elle se consacre maintenant entièrement à sa pratique artistique, tout en continuant à s’intéresser à la lumière. Ça tombe bien en ce moment. Ses grandes toiles explorent la couleur (dans des tons de bleu et de rouge) ainsi que la luminosité. «Nous avons choisi de faire cette exposition au mois de février pour mettre un peu de couleur dans notre hiver!», explique le galeriste René Blouin.

Marie-Claire Blais, à la galerie René Blouin (10, rue King, Montréal), jusqu’au 18 mars.

 

Steffie Bélanger, à Laval

Du 19 février au 23 avril

L’utilité de l’inutilité, voilà une exposition reposante! L’expo présentée à la Maison des arts de Laval, dont la commissaire est Manon Tourigny, est un parcours de sculptures invitant à interagir avec les oeuvres. Sentir le bois de cèdre, apprécier le cliquetis d’un mécanisme, activer une «machine à performer». «Aujourd’hui, alors que les mots « productivité », « fonctionnalité », « rendement » ou « efficience » dominent nos choix et nos valeurs, les sculptures de Steffie Bélanger nous rappellent à quel point nos vies manquent de simplicité et de grâce», dit Jasmine Colizza, muséologue responsable des arts visuels à la Maison des arts.

 

Source: La Presse ÉRIC CLÉMENT

http://www.lapresse.ca/arts/arts-visuels/201702/07/01-5067157-circuit-darts-visuels-des-haltes-qui-apaisent.php